17/05/2021

Comment préparer un entretien d’embauche en 5 étapes ?

Jackpot, vous venez d'obtenir un rendez-vous pour ce poste tant recherché après avoir envoyé un CV et une lettre de motivation pour travailler ! Voilà une belle étape de franchie, celle de la sélection des CV ? A vous de jouer désormais pour convaincre que vous êtes LE candidat idéal pour l’emploi. Voici en exclusivité les 5 étapes indispensables pour préparer votre entretien d’embauche comme il se doit.

Etape n°1 : Approfondir les recherches sur l’entreprise

Après avoir décroché un entretien de recrutement, vous devez mettre toutes les chances de votre côté pour convaincre votre interlocuteur, qu’il soit recruteur professionnel ou non. Comment y parvenir ? En respectant la règle n°1 : vous renseignez vraiment sur l’entreprise. Approfondissez au maximum les informations que vous avez déjà réunies sur votre potentiel futur employeur. Il s’agit de connaître les produits ou services proposés, les réussites et les échecs, les clients, les particularités et l’histoire... Bref, tout ce que vous pouvez noter sur la société peut vous permettre de poser des questions spécifiques lors de l’entretien et ainsi de prouver que vous vous êtes renseigné au préalable. 

Pour trouver des infos, rien de plus simple à l’ère du numérique ; internet est une vraie mine d’or ! Regardez le site de l’entreprise, les réseaux sociaux le cas échéant, société.com, taper le nom de la société dans Google et voyez les articles de presse qui ressortent.

Etape n°2 : Préparer les questions sur l’entreprise, le poste

Pour un recruteur, rien n’est plus désagréable que de faire face à un candidat qui ne sait plus pour quel poste il est là (et qui, de surcroît, ne s’est pas vraiment intéressé à l’entreprise). Vous devez donc préparer votre entretien d’embauche en listant des questions vous permettant de préciser des points que vous avez notés lors de vos recherches. C’est également lors de cet échange formel que vous pouvez interroger le recruteur sur le poste en lui-même afin d’obtenir des infos complémentaires. De son côté, votre interlocuteur prépare lui aussi des points à aborder avec vous, alors pourquoi ne pas faire de même ?

Etape n°3 : S’entraîner à se présenter et à répondre aux potentielles questions

Vous avez déjà beaucoup donné pour rédiger un CV efficace et c'est ce qui a permis que vous passiez les étapes de recrutement. Mais même s’il a votre CV sous les yeux, le recruteur va tester votre capacité à synthétiser. Il n’est donc pas rare que la première chose qu’on vous demande lors de votre entretien de recrutement est de présenter votre parcours rapidement, de l’expérience la plus ancienne à la plus récente. C’est un exercice simple car il s’agit de parler de ce que vous connaissez le mieux : VOUS. En revanche, cela nécessite un peu d’entraînement pour ne pas faire un monologue de 10 minutes. Donnez les intitulés de vos diplômes, les raisons pour lesquelles vous avez opté pour ces études et enchaînez sur vos expériences professionnelles les plus significatives et en adéquation avec le poste visé. Si le recruteur a besoin de complément d’informations, il n’hésitera pas à vous demander de revenir sur certains points.

Ensuite, le recruteur vous présente le poste avec plus de précisions que celles figurant dans l'offre d’emploi à laquelle vous avez répondu. C’est l’occasion idéale pour vous de poser vos questions notées lors de votre préparation à l’entretien d’embauche. Profitez-en pour réitérer votre intérêt pour l’emploi.

Enfin, votre interlocuteur profite de cet échange pour vous poser des questions classiques comme ”où vous voyez-vous dans 5 ans ?”, “qu’attendez-vous de votre manager ?”, “comment êtes-vous dans la vie de tous les jours ?”. Bref, il s’agit surtout de vérifier en quelques minutes si votre personnalité peut convenir à l’entreprise, et plus particulièrement à l’équipe que vous rejoignez.

Etape n°4 : Imprimer les documents de votre candidature et de l’offre (cv, book, lettres de recommandation, offre d’emploi...)

Ne venez pas les mains vides lors de l’entretien d’embauche. Non, cela ne veut pas dire que vous devez apporter des chocolats pour amadouer le recruteur ? mais prévoyez au minimum un carnet ou une feuille pour prendre des notes et prenez-en réellement ! Il n’est pas rare qu’à l’issue de l’échange, le recruteur vous demande de lui envoyer un email récapitulant ce que vous avez retenu. Et si vous n’avez rien noté, vous risquez d’oublier des infos pertinentes. Comme en réunion, la prise de notes renvoie une image positive alors commencez dès maintenant.

Prévoyez également d’avoir sous les yeux l’offre d’emploi pour rebondir sur les missions proposées, les conditions de travail (nombre d’heures, salaires, avantages...). Apportez également votre CV pour le donner en main propre à l’interlocuteur même s’il l’a déjà, c’est toujours appréciable.
Enfin, venez avec les documents qui peuvent appuyer votre candidature ; book graphique, book commercial, lettres de recommandations, maquettes... Faites un dossier que vous pourrez laisser en partant.

Etape n°5 : préparer un entretien d’embauche, les indispensables pour le Jour J

C’est le jour tant attendu, celui de l’entretien de recrutement pour ce poste que vous imaginez parfaitement honorer. Il serait alors dommage d’avoir suivi les 4 précédentes étapes et de manquer la 5e qui n’est pas négligeable ! Pourquoi ? Parce qu’elle s’effectue le jour J. Voici une liste plutôt complète de ce que vous devez faire quelques heures avant de vous rendre sur place.

- Choisir comment s'habiller pour un entretien d'embauche n'est pas anodin. Optez pour une tenue dans laquelle vous êtes à l'aise !

- Vérifier où se situe l’entreprise et simuler le trajet : en fonction du mode de transport que vous allez utiliser, le temps de trajet entre votre domicile et le lieu de l’entretien peut être important. Regardez bien ce que vous dit Google Maps et/ou le site de vos transports en commun.

- Arriver un peu en avance (mais pas trop) : vous savez qu’il vous faut 20 minutes porte-à-porte pour être sur place. Dans ce cas, prévoyez au moins 30 minutes pour arriver quelques minutes en avance (environ 10 minutes c’est bien). Si vous avez trop d’avance (plus de 15 minutes), attendez un peu avant de vous présenter.

- Noter le nom et le n° de téléphone pour appeler le recruteur au cas où : souvent, les candidats n’ont pas retenu avec qui ils ont rendez-vous (c’est parfois à cause du stress aussi). Problème : vous vous apercevez que vous aurez quelques minutes de retard. Cela peut arriver mais dans tous les cas, vous devez absolument prévenir le recruteur pour qu’il ne vous attende pas pour rien et pour vous excuser avant de le faire de vive-voix. Une fois arrivé à destination, précisez à la personne que vous rencontrez qui vous êtes et avec qui vous avez un entretien d’embauche pour qu’on vous guide au bon endroit.

- Ne rien prévoir, ni avant ni après : vous devez être pleinement disponible pour le recruteur (sauf contraintes personnelles impératives comme la sortie des classes par exemple). Il peut vous solliciter pour avancer ou reculer l'heure du rendez-vous, ce serait dommage de devoir refuser car vous aviez prévu d’aller rendre visite à votre coiffeur, non ?!

A l’issue d’un entretien, il n’est pas rare que le recruteur vous propose de réaliser un test sur place, c’est pourquoi il est préférable de ne rien prévoir tout de suite après. D’ailleurs, vous ne savez jamais combien de temps il va durer ! Parfois, seules 30 minutes suffisent quand d’autres peuvent durer plus de 2 heures.

En banalisant votre matinée ou votre après-midi, vous serez pleinement disponible pour vous adapter au recruteur, et cela sera particulièrement appréciable. Eh oui, voici comment préparer un entretien d’embauche jusqu’au bout, dans les règles de l’art !

Consulter les offres d'emploi Consulter les offres d'emploi